L’argent liquide est roi lorsqu’il s’agit de gérer les finances de votre propriété locative. La plupart des propriétaires se sentent plus à l’aise avec de l’argent liquide dans leurs poches qu’avec un compte bancaire rempli de dettes. C’est pourquoi vous devez développer vos capacités d’investissement en investissant dans le plus grand nombre possible de biens locatifs avant de dépendre d’une seule source de revenus.

Une fois que vous avez suffisamment de liquidités sur votre compte, il est beaucoup plus facile de trouver des locataires et d’apporter des améliorations. Vous n’aurez plus à attendre les entrepreneurs ou à vous inquiéter des coûts d’entretien.

Au contraire, la seule chose qui peut vous empêcher de développer votre portefeuille est le manque de capital disponible et le fait de penser comme un propriétaire plutôt que comme un bailleur. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment gérer les fonds de votre propriété locative…

Créer un compte bancaire pour les biens locatifs.

Si vous comptez gérer des biens locatifs pendant une longue période, il est préférable d’avoir un compte bancaire pour vos biens. Pourquoi ?

Pour suivre les dépenses :

Si un locataire ne paie pas sa facture, vous devrez payer son dépôt de garantie, les services publics et les dommages éventuels. Si vous n’avez pas de compte bancaire, vous devrez vous rendre à l’institution financière du locataire et faire des dépôts de votre poche. Cela peut prendre beaucoup de temps et donner du fil à retordre à votre propriétaire.

Pour suivre ses impôts :

Des impôts sont dus sur les revenus locatifs. Vous voudrez payer des impôts sur tous les revenus, et pas seulement sur les intérêts. Payez des impôts sur l’argent que vous mettez sur votre compte bancaire et que vous retirez avant de retirer l’argent de vos propriétés locatives.

Pour gagner des intérêts :

Si vous avez un taux d’intérêt variable, ne gardez pas tout l’argent sur votre compte bancaire. La plupart des banques vous permettront de verser un certain montant d’intérêts, puis de retirer une partie de ces intérêts et de les réinvestir dans vos biens locatifs. Veillez à garder une trace des entrées et des sorties d’argent.

Comment bien gérer ses fonds en immobilier locatif ?

Établissez un plan d’investissement mensuel.

Le montant que vous mettez sur votre compte bancaire doit toujours être égal ou supérieur à l’allocation de votre plan d’investissement mensuel. Si vous voulez faire un investissement de 25 000 $, vous voudrez avoir 25 000 $ sur votre compte au début du mois. Pourquoi ?

– Le rendement de l’investissement : Le montant que vous investissez dans vos propriétés locatives doit correspondre au montant minimum nécessaire pour les faire fonctionner. Si vous payez quelqu’un 600 $ par mois pour qu’il y vive, vous devez vous assurer que vous avez autant d’argent qui rentre pour payer les dépenses de cette personne que vous en sortez.

– Les impôts : Assurez-vous de payer des impôts sur le montant que vous retirez. Si vous placez tout votre argent à un taux d’intérêt de 10 %, vous paierez des impôts sur ce montant. Il y a certains avantages fiscaux à faire plus que l’investissement mensuel minimum, mais il y a des pénalités si vous faites trop d’argent.

Vous pouvez faire appel à un professionnel de la gestion de fonds pour établir votre plan d’investissement, il pourra alors l’auditer et vous donner des pistes d’améliorations non négligeables !

Notez les dépenses d’entretien quotidiennes et hebdomadaires.

Si vous gérez vous-même votre bien locatif, vous aurez une meilleure idée des dépenses à prévoir. Malheureusement, si vous payez un entrepreneur, vous devrez vous fier à ses factures. Pourquoi ?

Ce que vous dépensez pour les réparations de vos biens locatifs doit être inférieur à ce que vous payez en intérêts sur votre compte bancaire. Si vous avez trop d’argent sur votre compte bancaire, vous finirez par payer des impôts sur ce montant et ne bénéficierez pas des intérêts. De plus, vous devez comptabiliser le nombre d’heures par semaine que vous consacrez à l’entretien de chaque propriété. Cela vous donnera une idée du montant dont vous avez besoin pour gagner de l’argent avec vos biens locatifs.

Pour finir, assurez-vous de payer des impôts sur les dépenses que vous engagez pour vos propriétés locatives. Si vous gagnez trop d’argent, vous devrez payer des impôts sur ce montant ainsi que des intérêts sur l’argent de votre compte bancaire.

Gardez toujours un œil sur les locataires potentiels.

Vous devriez être partout sur Internet à la recherche de locataires potentiels. Vous pouvez également parler à vos amis, à votre famille et aux propriétaires que vous connaissez. Lorsque vous trouvez un locataire potentiel, faites une enquête approfondie sur lui. Si vous découvrez qu’il ment, vole ou est louche, ne lui louez pas de logement.

Conclusion

Pour réussir sur le marché de l’immobilier locatif, les propriétaires doivent être disciplinés, créatifs et conscients du marché. Cet article vous aidera à devenir un propriétaire plus performant en vous apprenant à gérer vos fonds de location, à créer un plan d’investissement mensuel et à garder un œil sur les locataires potentiels.

La concurrence est rude et vous devez vous préparer. Investir dans plusieurs biens locatifs et apprendre à bien les gérer vous donnera les meilleures chances de réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *